Le flirt, un sujet tabou

Parler de relations amoureuses est déjà un sujet très personnel pour de nombreuses personnes, on n’est jamais trop à l’aise pour aborder le sujet avec ses proches, c’est une zone « intime » que l’on garde pour soi en général.

Mais quand on s’intéresse à la façon d’aborder quelqu’un, au « flirt » (sans parler de « drague » que l’on considère souvent péjorativement) là, c’est carrément tabou.
Si on n’a pas vraiment eu d’éducation sur le sujet (parce que c’est tabou … vous me suivez ?) on se retrouve avec tellement de peurs à gérer, qu’on préfère l’inaction que certains appellent le hasard (je ne fais rien et j’attends que l’autre fasse le premier pas).

Vous reconnaissez-vous dans ces peurs, ces freins qui vous paralysent ?

« Si je vais lui parler, que va-t-il/elle penser ? » « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ? » « De toute façon, je ne dois pas l’intéresser » …. n’est-ce pas la meilleure façon de se convaincre soi-même que c’est perdu d’avance ?

C’est bien dommage, car sans aller très loin, sans faire de vous une personne différente de ce que vous êtes, vous pourriez donner des signes d’intérêt à l’autre.

Quelques idées :

– évoquer tout haut ce à quoi vous penser par exemple dans une file d’attente devant les magasins en cette période de décembre : « c’est une belle période ce moment de Noël, on se met la pression pour faire plaisir aux autres, ça me donne la pèche, pas vous ? ».

– demander de l’aide pour trouver votre chemin par exemple, même si vous savez où vous allez 😉.

– faire un compliment, « j’adore votre écharpe (ou votre sourire) » …. Verbaliser ce qui vous attire chez l’autre, avec sincérité et simplicité.

– si vous avez un chien, les promenades peuvent vous procurer de nombreuses occasions.

– et si déjà tout cela c’est encore un peu difficile pour vous : souriez ! un simple sourire peut aider l’autre à vous aborder pour faire le premier pas (et ca se voit, même si vous portez un masque anti-covid).

En vous montrant joyeux.se, décontracté.e, souriant.e, vous vous montrez accessible : ce serait déjà un grand pas !

Si vous voulez aller plus loin dans la démarche, n’hésitez pas à me contacter !

Anne-Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *