Donnons-nous du temps

« Patience » me disait ma maman, nous vivons maintenant à 200 à l’heure et sommes habitués à avoir rapidement ce que nous désirons … et cela est aussi vrai en amour dès les premières heures d’une rencontre : nous nous fermons assez vite à certaines personnes, considérant qu’elles ne sont « pas assez ceci » ou « trop cela », bref … en étant trop sélectif.

Et si nous prenions un peu plus le temps de nous laisser surprendre par quelqu’un, par sa façon de penser, sa manière d’être, ses petits défauts (nous en avons tous) parfois touchants, par des moments inattendus, en essayant de comprendre ses objectifs de vie, sa vision des choses, ses passions.

En agissant ainsi, il y a de fortes chances qu’il (ou elle) fasse la même chose et que vous vous découvriez des affinités, des passions communes.

Ne cherchons pas à associer systématiquement quelqu’un de nouveau à un mauvais souvenir pour un détail ou une remarque, au risque de fermer la porte à tous ceux ou celles qui se présenteront. Ouvrons-nous à la différence (qu’est-ce que l’autre peut m’apporter de bien, que puis-je apporter à l’autre) et cherchons le positif en chacun : c’est aussi bon pour le moral !

Prenez soin de vous

Anne-Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *